Agrandir :

Lexique médical DMLA

Angiographie fluorescé inique : test d'imagerie photographique utilisé pour détecter la composition, la dimension et l'emplacement d'une néovascularisation choroïdienne. Une teinture végétale est injectée dans une veine. Elle circule ensuite dans l'œil, permettant la prise de photographies de la circulation intraoculaire.

Angiogénèse : phénomène par lequel des nouveaux vaisseaux sanguins se forment à partir de vaisseaux existants.

Antioxydants : oligo-éléments qui combattent la stimulation de la reproduction des cellules anormales (cancer) et la destruction des cellules (vieillissement).

Cécité légale : Au Canada, la vision normale se définit comme 20/20 (6/6) et la cécité légale comme inférieure ou égale à 20/200 (6/60) avec la meilleure correction possible dans le meilleur œil ou un champ de vision inférieur à 20 degrés (diamètre). Par contre, une acuité visuelle inférieure à 20/50 (6/15), tout comme certains déficits au plan du champ visuel, interdisent l'obtention d'un permis de conduire ou restreignent la conduite automobile à des activités diurnes. Veuillez noter que la définition de la cécité légale varie d'un pays à un autre.

Champ visuel : totalité de la zone de vision qui inclut ce qui est vu au-dessus, au-dessous, à gauche et à droite ainsi qu'au centre. Il existe un champ visuel central - ce qui est directement à l'avant de nous, la cible, et un champ visuel périphérique - ce que nous percevons latéralement.

DMLA : Dégénérescence maculaire liée à l'âge.

DMLA de type humide (DMLA néovasculaire ou exsudative) : maladie oculaire causée par la croissance de néovascularisation choroïdale sous la macula. Les vaisseaux sanguins poreux entraînent une perte de vision centrale et une distorsion de la vision.

DMLA de type sec (DMLA atrophique ou non néovasculaire) : maladie oculaire causée par une accumulation de druses ou par l'amincissement et la perte des cellules de l'épithélium pigmentaire rétinien.

Druse : petit dépôt blanc ou jaune, hyalin (qui ressemble au verre, transparent ou diaphane) qui se situe sous l'épithélium pigmentaire rétinien.

Épithélium pigmentaire rétinien : couche de cellules pigmentaires situées à l'extérieur de la rétine qui nourrit les cellules rétiniennes. Cette couche est fermement rattachée à la choroïde sous-jacente et aux cellules visuelles rétiniennes sus-jacentes. Elle se compose d'une couche de cellules densément munies de granules pigmentaires.

Facteur de croissance vasculaire endothéliale (VEGF) : protéine produite par l'épithélium pigmentaire rétinien qui semble promouvoir la formation excessive de néovascularisation choroïdale.

Fovéa : point central de la macula qui permet la vision la plus fine. L'emplacement de la néovascularisation choroïdienne (vaisseaux sanguins) sous ou près du centre de la fovéa a des conséquences sur le succès des traitements au laser dans le cas de DMLA de type humide.

Macula : couche centrale des tissus de la rétine responsable de la vision centrale.

Néovascularisation : formation anormale de nouveaux vaisseaux sanguins, habituellement sur ou sous la rétine.

Néovascularisation choroïdienne : formation anormale de nouveaux vaisseaux sanguins sous la rétine. La néovascularisation choroïdienne dans la DMLA se caractérise par un des trois emplacements suivants : subfovéal (directement sous la fovéa), juxtafovéal et extrafovéal (de plus en plus loin du centre de la macula).

Nerf optique : nerf sensoriel le plus important du cerveau qui transporte l'information visuelle de la rétine au cerveau.

Photocoagulation : procédure chirurgicale qui implique l'application d'une lumière intense pour brûler ou détruire les structures intraoculaires choisies telles que des vaisseaux sanguins anormaux et des tumeurs.

Rétine : pellicule qui couvre les deux tiers du fond de l'œil et qui convertit les images du système optique de l'œil en impulsions électriques transmises au cerveau par le nerf optique.

Sclérotique : couche externe du globe oculaire (« blanc des yeux ») résistante, blanche, opaque et fibreuse qui recouvre la plus grande partie de la surface du globe oculaire.

Scotome : zone de perte de vision partielle ou totale entourée d'une zone de vision normale qui peut survenir dans les cas de DMLA évoluée.

Test d'Amsler : test utilisant une grille qui ressemble à un papier graphique qui sert à déceler les distorsions du champ visuel central symptomatique de la DMLA.

Thérapie photodynamique : utilisation d'un médicament ( verteporfine) activé par la lumière jumelé à un traitement au laser froid (faible énergie) afin de cicatriser les vaisseaux sanguins poreux de la DMLA humide.

Source : Alliance mondiale de lutte contre la cécité
Cliquer pour accéder au site